Presqu'Ile

De l'époque gallo-romaine et jusqu'au XVIIIe siècle, la Presqu'Ile s'arrêtait au Sud au niveau de la rue des Remparts d'Ainay et de la rue Bourgelat, et au Nord vers les Terreaux.

Elle regroupe aujourd'hui hors Croix-Rousse, au sein du secteur UNESCO du Nord au Sud, les quartiers des Terreaux, Saint-Nizier, Cordeliers, Grolée, Jacobins, Bellecour, et Ainay, ainsi que hors secteur UNESCO Carnot, Perrache, Sainte-Blandine et Confluence.

C'est une des parties les plus intéressantes de Lyon sur l'architecture aux XVIIIe et XIXe siècles.

La Presqu’Ile entre Saône et Rhône, s’est affirmée peu à peu, à partir de la seconde moitié du Moyen-Âge, comme le centre administratif et commercial de Lyon.

Entre la place Bellecour et les Terreaux, le quartier fut modifié à partir de 1853 par les travaux du préfet Marius Vaïsse et de l’ingénieur en chef Gustave Bonnet qui perçèrent deux grandes artères, la rue Impériale (aujourd’hui rue de la République) et la rue de l’Impératrice (rue Edouard Herriot). Les places ponctuent l’espace urbain comme autant d’espaces de vie et la visite des monuments qu’elles côtoient raconte l’histoire de la ville.

Les quartiers de la Presqu'Ile faisant partie du secteur UNESCO sont donc Terreaux/St-Nizier/Cordeliers,  Grolée/Jacobins/Célestins, Bellecour/Ainay.