Monplaisir

En 1828, la ville progressant vers l’Est, Marie-Vital Henry, dit le Baron des Tournelles, propriétaire du Château des Tournelles et propriétaire de près de 75 hectares lança une opération d’urbanisme novatrice : le ‘Village de Monplaisir et Campagnes de Sans-Souci’ avec 400 parcelles. Un réseau de chemins à angle droit fut dessiné et ont préfiguré le réseau de rues actuelles. Ce fut le grand début de l’urbanisation de Monplaisir et de l’installation de la population.

L’Église Saint-Maurice, dans la rue éponyme, fut construite de 1839 à 1843, d’abord de petite taille puis progressivement agrandie. Elle possède quatre très beaux vitraux dessinés par Georges Décote et  le bel  orgue de Mme Lumière donnés par ses enfants. On trouve la gauche de l’église la Croix des Sables, ancienne croix de chemin au lieu d’intersection  de la Grande-rue de Monplaisir (avenue Rockfeller) et du chemin vers Saint-Alban (promenade Léa et Napoléon Bullukian). Sur le coté gauche de l’église, se trouve aussi le monument aux morts des enfants de Monplaisir datant de 1922 dû à Tony Garnier, avec au dos un bas-relief de Jean Arrivé.

Louis Lumière mit au point son procédé de plaques photographiques en 1881. Antoine Lumière, son père, construisit des ateliers 25 rue Saint-Victor (rue du premier Film). L’usine Lumière s’agrandira jusqu’au coté opposé du cours Albert-Thomas.
Le premier film tourné par Louis Lumière est de ‘La Sortie de l'usine Lumière à Lyon’, le 19 mars 1895, rue Saint-Victor (rue du Premier-Film). La première représentation privée du Cinématographe Lumière a eu lieu à Paris le 22 mars 1895 dans les locaux de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale.
Le Musée Lumière est situé dans la Villa d’Antoine Lumière, rue du Premier Film, seul trace avec le Hangar du Premier film des lieux de fabrication. Subsiste aussi la villa d’Auguste et Marguerite Lumière, 57 Avenue des Frères Lumière.

La Troisième République impose les écoles dans les communes, et Monplaisir voit la construction rue Saint-Victor (rue du Premier Film) du groupe scolaire Lumière de 1893 à 1896, belle construction répondant aux préoccupations hygiénistes de l’époque : locaux adaptés, grandes salles de classe, plafonds de 4 mètres, baies vitrées. L’école peut aujourd’hui accueillir 11 classes et 400 élèves.

La Maison de l’Enfance, rue du premier Film correspond à l’Asile de la Samaritaine, institution construite vers 1900 pour les fondateurs Hélène et Hermann Sabran à destination des jeunes filles enceintes et rejetées. Elle est aujourd’hui la propriété de la ville de Lyon et comprend un centre médico-psychologique, une maison de l’enfance et une crèche.

Rue Léo-et-Maurice-Trouillet, se trouve l’école privée Saint-Maurice. Construite de 1905 à 1909, sa façade possède une architecture singulière : entrée style oriental, galerie en encorbellement avec quatre baies, deux pignons en haut de façade avec fausses gargouilles, … C’était une école paroissiale de filles devenue aujourd’hui une école privée mixte de 6 classes.

Construit entre 1909 et 1914, le groupe scolaire Combe Blanche se situe rue Paul-Cazeneuve possède une architecture originale avec des toitures de style hollandais et un clocheton d’angle. Dessiné par Charles Meysson, il fut le premier collège du quartier. Il accueille aujourd’hui 500 élèves en 19 classes maternelles et élémentaires.

Le collège Pierre-Termier, au départ cours secondaire pour jeunes filles rue des Alouettes, s’est implanté à Monplaisir en 1947. Il s’est progressivement agrandi pour accueillir de nos jours de la maternelle à la terminale près de 1300 élèves.

La Maison des Jeunes et de la Culture de Monplaisir née en 1962 sur une des anciennes parcelles du lotissement des Tournelles offre de multiples activités sportives et culturelles. Elle a été adaptée en 1997 avec une salle de spectacle, des salles d’activités et de sports et permet aujourd’hui d’accueillir plus de 2300 adhérents.

Le Lycée la Martinière, rue Antoine Lumière, fait partie des écoles initiées par le Major Claude Martin à partir de 1826 dans les domaines  des arts industriels et des sciences. C’est le plus important lycée de la région avec 1800 élèves.

Monplaisir fut une terre d’accueil pour la communauté des israélites pratiquant le rite Sépharade qui implanta la le centre culturel  Chaare-Tsedeck, rue Saint-Mathieu.

La manufacture des tabacs de Monplaisir fut construite entre 1912 et 1932 en remplacement de celle de Perrache.  Sa production était de 7 millions de cigarettes par jour. Elle a été reconstruite partiellement en 1979 après un incendie. Ses activités se sont arrêtées en 1987. Elle fut rachetée en 1990 par la ville de Lyon au profit de l’Université Jean Moulin Lyon III. Les travaux ont duré de 1992 à 2004, permettant d’accueillir 14.000 étudiants et de disposer de 60.000 m2. Une réhabilitation hors du commun.

Éléments de patrimoine ou d'intérêt social :

(situations sur image basse à gauche, ou retrouvez sur PC le quartier avec notre atlas interactif, cliquez sur la flèche grise de "Périmètres quartiers" du menu et activez MONPLAISIR )

  1. Manufacture des Tabacs, 6 Rue Professeur Rollet
  2. Monument aux frères Lumière, Place Ambroise Courtois
  3. Centre International de Recherche sur le Cancer, 150 Cours Albert Thomas
  4. Hangar du Premier-Film, 15 rue du Premier-Film
  5. Institut Lumière, 25 Rue du Premier Film
  6. Kiosque à Musique de Monplaisir, place Ambroise-Courtois
  7. Monument à la gloire du service de santé, Boulevard Jean XXIII
  8. Maison de l'Enfance, 3 Rue du Premier Film
  9. Lycée professionnel, 14 Rue du Premier Film
  10. Groupe scolaire Lumière, 26 Rue du Premier Film
  11. MJC Monplaisir, 25 Avenue des Frères Lumière
  12. Villa Marguerite et Auguste Lumière, 57 Avenue des Frères Lumière
  13. Ancien Cinéma Cristal Palace, 104 Avenue des Frères Lumière
  14. Immeuble Propriété Julien, 4 Avenue des Frères Lumière
  15. École Saint-Maurice, 25 Rue Léo et Maurice Trouilhet
  16. Croix des Sables, 13 Rue Saint-Maurice
  17. Église Saint-Maurice, 13 Rue Saint-Maurice
  18. Collège Pierre-Termier, 23 Rue des Alouettes
  19. Ancienne Clinique Auguste Lumière, 45 Rue Villon
  20. Centre culturel israélite Chaare-Tsedeck, 18 Rue Saint-Mathieu
  21. Lycée la Martinière, 41 Rue Antoine Lumière
  22. Groupe scolaire Combe Blanche, 4 Rue Paul Cazeneuve


Bibliographie :

Jean Pelletier : Connaître son arrondissement, le 8e - Editions Lyonnaises d'Art et d'Histoire - 2013
Catherine Chambon : Lyon 8e arrondissement Histoire et métamorhoses - Editions Lyonnaises d'Art et d'Histoire - 2011
Jean Pelletier, Charles Delfante Atlas Historique du Grand Lyon - Xavier Lejeune Editeur - 2005
Charles Delfante, Jean Pelletier : Plans de Lyon, Portraits d'une ville 1350-2015 - Éditions Stéphane Bachès - 2006
Site : https://www.societe-histoire-lyon.org/rive-gauche-descriptif
Site : https://www.lyonembellissement.com/nos-publications/le-bulletin-de-sel/