La-Plaine/Santy

Le nom de la Plaine est à associer avec la géographie du territoire où était cultivés blé, orge et seigle. Sur le secteur, les cultures évoluèrent en zones maraichères et pépinières de roses et d’œillets. Les petites maisons  d’habitation se mirent à remplacer les fermes. Après 1950, le quartier se centra sur la place des Écoles (place Général-André) un village dans la ville, avec une vie associative, une salle des fêtes/cinéma et  trois marchés hebdomadaires. Le nom de Santy est associé à l’avenue Paul Santy qui traverse le quartier, du nom du grand chirurgien et professeur de médecine.

La congrégation des Franciscaines de la Propagation de la Foi a été fondée en 1836. En 1886, elle s’installe au 279 route d’Heyrieux (179 avenue Paul Santy) : soins aux femmes incurables, catéchisme, visite aux malades à domicile, … Aujourd’hui, le grand bâtiment est devenu une maison de retraite (EHPAD Monplaisir la Plaine). En plus des bâtiments, subsistent le parc arboré et la chapelle. En 1907, l’archevêque de Lyon décide de créer la paroisse de Notre-Dame de l’Assomption. L’église conçue par l’architecte Paulet fut ouverte en 1908. L’ église fut celle des paysans, des maraîchers,  puis des ouvriers. L’ensemble paroissial s’agrandit ensuite de salles de catéchisme et d’une école de filles qui compte aujourd’hui 9 classes maternelles et élémentaires comptant 250 élèves.

Le groupe scolaire de la Plaine (école Jean-Macé), place Général André, dessiné par l’architecte Cumin, est achevé en 1887 : école de garçons, école de filles et maternelle. De nos jours, l’école compte 17 classes et accueille 400 élèves. Le collège Victor-Grignard, avenue Paul Santy, du nom du professeur prix Nobel de chimie, est créé en 1969. Il permet d’accueillir 450 élèves et dispose de deux sections sportives, football et rugby, en lien avec les grands clubs sportifs lyonnais. S’ajoutent à ces écoles, le collège Victor Grignard, avenue Paul Santy, et l’école élémentaire Jean Giono, rue Stéphane Coignet.

Les activités sportives ne sont pas oubliées avec le stade Georges Vuillermet, avenue Paul Santy et le stade Pierre Ravozet, avenue Général Frère.

Un élément à ne pas manquer : la Fresque de la Rose Lyonnaise, avenue Paul Santy, évoquant l'histoire de la rose lyonnaise au XIXe siècle, quand se trouvaient des roseraies sur ce territoire. Mur peint datant de 2011, réalisé par la Cité de la Création grâce à la 'Société des Roses Anciennes en France'.

Éléments de patrimoine ou d'intérêt social :

(situations sur image basse à gauche, ou retrouvez sur PC le quartier avec notre atlas interactif, cliquez sur la flèche grise de "Périmètres quartiers" du menu et activez LA-PLAINE/SANTY )

  1. Stade Pierre Ravozet, 102 Avenue Général Frère
  2. Fresque de la Rose Lyonnaise, 98 avenue Paul Santy
  3. EHPAD Monplaisir, ancien couvent, 119 Avenue Paul Santy
  4. École Jean-Macé, 2 Place Général André
  5. Collège Victor Grignard, 177 Avenue Paul Santy
  6. École élémentaire Jean Giono, 14 Rue Stéphane Coignet
  7. Collège Henri Longchambon, 24 Rue Stéphane Coignet
  8. Église Notre-Dame-de-l'Assomption, 6 bis Rue Hugues-Guérin
  9. Stade Georges Vuillermet, 196 Avenue Paul Santy


Bibliographie :

Jean Pelletier : Connaître son arrondissement, le 8e - Editions Lyonnaises d'Art et d'Histoire - 2013
Catherine Chambon : Lyon 8e arrondissement Histoire et métamorhoses - Editions Lyonnaises d'Art et d'Histoire - 2011
Jean Pelletier, Charles Delfante Atlas Historique du Grand Lyon - Xavier Lejeune Editeur - 2005
Charles Delfante, Jean Pelletier : Plans de Lyon, Portraits d'une ville 1350-2015 - Éditions Stéphane Bachès - 2006
Site : https://www.societe-histoire-lyon.org/rive-gauche-descriptif
Site : https://www.lyonembellissement.com/nos-publications/le-bulletin-de-sel/