Lyon 8e

Le 8e arrondissement a été créé, par détachement du 7e devenu trop peuplé et trop étendu, en 1959 seulement, sur une superficie de 667 hectares et une population de 70 000 habitants. La limite qui le sépare au nord du 3e le cours Albert - Thomas, est artificielle car elle taille dans un tissu homogène. Quant à celles qui le séparent, à l'est, du 7e arrondissement, elles avaient été déterminées dès la création des voies ferrées desservant les lignes Lyon - Avignon et Lyon - Genève au milieu du XIXe siècle.

Il est limitrophe par ailleurs des communes de Bron à l'est et de Vénissieux au sud. Son histoire est donc en partie commune avec celle de la commune de la Guillotière, et du 7e arrondissement, de 1912 à 1959. Depuis sa création, il a constamment évolué, devenant le deuxième arrondissement le plus peuplé après le 3e. Les activités industrielles qui l'ont longtemps caractérisé ont presque disparu tandis que celles du secteur tertiaire et spécialement celles vouées à la santé deviennent prépondérantes.

L'habitat se détourne des maisons individuelles dont beaucoup sont remplacées par des immeubles d'habitations ou de bureaux. Une amorce de centralité est nettement perceptible. Le 8e arrondissement, après plus de 50 ans, est devenu adulte.

(Jean PELLETIER - Éditions Lyonnaises)

Les différents quartiers très bientôt décrits :

  • Montplaisir
  • Bachut
  • Laënnec/Mermoz
  • Grand Trou/Moulin à Vent
  • États Unis
  • La Plaine/Sancy