Saint-Just

40 ans avant J.-C. l’emplacement de l’ancien bourg de St Just fut habité par les Celtes Ségusiens, puis par la Colonie romaine de Vienne, expulsée par les Allobroges. Aujourd’hui le quartier de Saint-Just, situé entre les collines de Fourvière et Saint-Irénée s’étend de la place de Trion à la place des Minîmes à l’Est et le haut du Gourguillon. Dans son livre "Notice Historique sur le Bourg de Saint-Just lès Lyon", Nicolas-François Cochard nous dit même que cette coupure entre les deux collines aurait été creusée à main d’hommes, dans le but d’établir une voie de communication du haut du plateau jusqu’aux deux cours d’eau.

Son nom lui vient sans doute du treizième archevêque de Lyon, Saint-Just, dont le corps avait été déposé dans l’église des Macchabées. De la vénération dont il était l’objet découla nombre de processions et célébrations. L’Eglise pris le nom de Saint-Just.

C’est également à Saint-Just que Saint-Louis, se rendant à Aigues Mortes pour rejoindre la Terre Sainte, prit logement chez les chanoines de Saint-Just où séjournait également le Pape Innocent IV. En 1305, Clément V se fit couronner à Lyon, dans l’église de Saint-Just. Le Roi de France Philippe le Bel et nombre d’éminents personnages assistèrent à la cérémonie. Charles VIII et son épouse la reine y séjournèrent en 1497. Pendant la guerre d’Italie, François 1er vient à Lyon et partit rejoindre ses troupes il laissera son épouse Claude et Louise d’Angoulême sa mère pendant plus de trois mois. Elles séjournèrent dans le cloître de Saint-Just. Après la mort du roi, elle séjourna au Château de Saint-Just. François Ier y séjourna également en 1542.

En 1562, les guerres engagées par le farouche Baron des Adrets, qui s’était rendu maître du château et du cloître de Saint-Just anéantirent ce quartier. Les maisons furent détruites et ne resta pas le cinquième de la population sur les lieux. Le bourg de Saint-Just fut incorporé au corps de la ville par lettre-patentes du Roi Henri III, en septembre 1585.

Aujourd’hui, s’il ne reste plus grand-chose de ces anciennes splendeurs et de ces foules d’événements. Saint-Just partage à la fois un certain nombre d'éléments historiques avec le quartier de Fourvière et le quartier de Saint-Irénée : vestiges romains (Mausolées de Trion, thermes de la rue des Farges, grotte Berelle, restes de l'aqueduc du Gier), Moyen Age (Maison du Boeuf Couronné), patrimoine religieux ou militaire (église Saint-Just, Lycée Saint-Just, anciennes fortifications).

Un parcours de visite de Saint-Just lié au quartier Saint-Irénée est proposé dans le chapitre Plans - Visites. Le départ est indiqué à partir de la sortie du funiculaire Vieux-Lyon vers Saint-Just permettant un accès rapide sans forcément monter à pied le versant de la colline. Un autre parcours complémentaire est aussi proposé sur le quartier de Fourvière.