Particularités du secteur

L’origine de l’installation de l’homme sur le site de la ville de Lyon remonte vraisemblablement à 10.000 ans av. J-C au nord en bordure de Saône, à Lyon-Vaise (9e) où un port important y était présent. Ensuite la population se densifia progressivement pendant l’âge du Bronze et l’âge du Fer. Puis vinrent les Romains.


Les quartiers

Le site peut être subdivisé, presque par ordre historique, en quatre ensembles de quartiers qui correspondent aux chapitres suivants du site Internet :

  • A l'ouest, la Colline de Fourvière, soit du sud au nord : Saint-Irénée, Saint-Just, Fourvière et Montauban
  • En rive droite bord de Saône, le Vieux-Lyon, soit du nord au sud : Saint-Paul, Saint-Jean et Saint-Georges
  • Entre Saône et Rhône, la Presqu'Ile, soit à partir du sud : Ainay, Bellecour - Jacobins, Terreaux – Cordeliers
  • En prolongement au Nord de la Presqu'Ile, la Colline de la Croix-Rousse : les Pentes, le Plateau de la Croix-Rousse.

Historiquement, cela correspond aux grandes périodes suivantes :

  • L'Antiquité (Fourvière, Saint-Just)
  • Le Moyen-Âge et la Renaissance (Saint-Just, Saint-Irénée, Vieux-Lyon, Presqu'Ile)
  • Les XVIIIème et XIXème siècles, l'époque moderne (Saint-Irénée, Presqu'Ile, Croix-Rousse)

 

Originalité du site

 

Il a été remarqué par l'Unesco en particulier que la cité représentait une juxtaposition d'ensembles urbains homogènes de différentes époques sans discontinuité sur 2.000 ans. Le centre de la ville s'est développé régulièrement au cours des siècles d'Ouest en Est. Il subsiste donc des éléments significatifs des différentes époques étalés de façon presque linéaire : Fourvière, Vieux-Lyon, Presqu'Ile et Croix-Rousse, ... correspondant aux époques de l'Antiquité, du Moyen-Âge, de la Renaissance, de l'Epoque Moderne jusqu'au  XIXème siècle.

La partie historique de la ville, qui s'étend sur 476 hectares, réunit de nombreux critères qui en font un site exceptionnel : une position géographique entre deux collines au confluent de deux fleuves, une occupation humaine et un développement urbain continus et cohérents, un mode de vie caractéristique issu de sa population marchande et bourgeoise provenant de nombreuses régions européennes, ainsi qu'une architecture importante et remarquablement préservée, témoin de l'évolution de la ville au fil de plus de 2.000 ans d'occupation.

On définit l’histoire de Lyon comme spécialement originale. L’évolution de la majorité des villes historiques importantes est souvent en format concentrique, celle de Lyon est très nettement orientée d’Ouest en Est : la partie romaine depuis le haut de la colline de Fourvière et une partie de la Presqu’Ile, les quartiers médiévaux et Renaissance sur la rive droite de la Saône puis la rive gauche (Presqu’Ile), les époques suivantes jusqu’au XIXème siècle entre les deux fleuves et sur la colline de la Croix-Rousse, et enfin du XIXème au XXème sur la rive gauche du Rhône, l’évolution actuelle qui s’effectue vers l’Est dépassant désormais la ligne de Gerland à Vaulx-en-Velin.