La Rue Juiverie

Si on devait indiquer les rues du Vieux-Lyon à visiter en priorité, après la rue Saint-Jean, les plus typiques sont la rue du Boeuf, la rue Juiverie et la rue des Trois Maries. La rue Juiverie est une voie pavée et piétonne, même si les riverains sont autorisés à y circuler.


.

Cette voie ancienne, du Moyen Age, porta le nom de rue "de la Juiverie" à cause des nombreux juifs qui y habitèrent aux XIIIe et XIVe siècle. Curieusement cette rue fut également célèbre par ses tournois organisés à l'époque et en l'honneur de Charles VIII qui fit de longs séjours à Lyon.  A partir du XVe siècle, la rue fut vidée de ses divers marchés aux bestiaux et devint plus riche et mieux fréquentée : y vinrent des notables de la Ville et des riches marchands. C'est à partir de 1490 que de très belles et riches maisons furent construites, toutes d'époque Renaissance aujourd'hui mais souvent sur des vestiges plus anciens.

Vous trouverez dans cette rue quelques restaurants, commerces et artisans sympathiques comme par exemple l'horloger de Saint-Paul.


Les plus belles maisons de la rue Juiverie

Vous trouverez rue Juiverie les plus beaux immeubles et les plus belles cours Renaissance du Vieux-Lyon, en particulier :

L'hôtel Paterin, au 4 rue Juiverie fut édifié sous François Ier, est aussi appelé "Maison Henri IV", à cause d'un buste dans la cour. Seule subsiste la partie Est de l'immeuble qui donne aussi 1 montée Saint Barthélémy. La cour d'honneur est accessible par quelques marches, et donne accès à un vaste escalier sous quatre grandes arcades supportées par des colonnes massives.

La Maison Bullioud , au 8 rue Juiverie comporte sept corps de bâtiments et deux cours. Ce fut la demeure du général des finances de Bretagne en 1536, Antoine Bullioud. La large cour dispose d'une très belle galerie sur trompes. Cette galerie est la première oeuvre de l'architecte lyonnais Philibert de l'Orme revenant d'Italie. Elle est composée d'une galerie couverte avec deux pavillons semi-circulaires à chaque extrémité. Elle est supportée par deux trompes en saillie, le tout décoré à l'antique. Il existe un puits au fond de la cour, très bien conservé.

La Maison Dugas dite "Maison aux lions", au 23 rue Juiverie est une des plus belles maisons du Vieux-Lyon : large façade du XVIIe siècle, cinq niveaux avec une tour en façade, bossage et arcs au rez-de-chaussée, style classique typiquement florentin, ornée de têtes de lions (d'où son nom de "Maison aux lions"), fenêtres à meneaux, coudière continue à chaque étage, corniche sur chaque baie, chaînage d'angle apparent. A l'intérieur, on peut admirer un escalier à la française avec volées droites soutenues par des colonnes, et un puits à double accès dans la cour.